[CHRONIQUE] Je m’appelle Budo

Je m’appelle Budo

Auteur: Mathew Dicks

Editions: Flammarion

Pages: 431

 

Résumé

« Max est un garçon différent des autres, et Budo, son ami imaginaire depuis cinq ans, s’est donné une mission : le protéger des garçons de sa classe, des disputes à la maison aussi. 
Lorsque Max se fait enlever par sa maîtresse, madame Patterson, Budo, avec d’autres amis imaginaires, va tout faire pour le libérer. »

chronique

J’avais entendu parler de ce livre par Malorie de la chaîne Spectisempra il y a déjà pas mal de temps et je ne sais pas pourquoi j’ai mis autant de temps à le sortir de ma PAL car c’était une très très bonne lecture!

Ce roman est un roman jeunesse mais j’ai trouvé que la plume de l’auteur est très mâture et le sujet qu’il traite est assez original puisque ici l’auteur nous raconte l’histoire d’un point de vue d’un ami imaginaire, Budo.

Budo est l’ami imaginaire de Max, un enfant diffèrent des autres puisqu’il est autiste (ce n’est pas explicitement dit dans le livre mais je pense que c’est ça) En effet, Max ne veut pas que ses parents l’embrasse, il fuit le contact des autres et ne comprends pas toujours tout ce qu’on lui dit. A l’école il est suivit par plusieurs personnes mais malheureusement cela n’empêche pas les autres de se moquer de lui ou de ne pas lui parler.

Max est un garçon qui a souvent des ennuis avec un autre garçon de son école, plus vieux que lui et un jour il va faire une chose impensable à cet autre petit garçon qui le menacera de le « démonter ». Max a donc très peur et n’oses pas en parler, à par à Budo qui était présent.

En effet, Budo est l’ami imaginaire de Max depuis cinq ans et sait donc comment il faut agir avec lui. Budo est hors du commun pour un ami imaginaire puisqu’il fait très réel, il a l’apparence humaine et peut passer à travers les portes. Budo a plusieurs amis imaginaires et lorsque Max dort, il vagabonde dans la nuit pour aller à l’hôpital des enfants ou à la station service. Budo apprends donc beaucoup de choses sur la vie et comprends plus de choses que Max.

La première partie du roman relate un peu l’histoire de Max et on le suit au quotidien du point de vue de Budo puisque c’est lui qui nous raconte toute l’histoire.

La seconde partie du roman est la plus intéressante et c’est à ce moment là que l’histoire devient vraiment addictive puisque Max a disparu et Budo va tout faire pour le retrouver et le sauver. 

On a aussi tout au long du roman, les questionnement de Budo, où vont les amis imaginaires lorsqu’ils disparaissent? est-ce que ça fait mal? Max va-t-il cesser de croire en Budo un jour et celui ci va-t-il disparaître? On apprends aussi pas mal de choses sur la condition d’un ami imaginaire, ce qu’ils sont capables de faire ou non..

En bref, c’est un roman que j’ai vraiment adoré lire et je le conseille vivement, certes c’est un jeunesse mais j’ai trouvé que l’auteur aborde les différents sujets de manière mature tout en étant juvénile puisque c’est un ami imaginaire d’un enfant qui parle.

Et toi as-tu lu ce livre? As-tu aimé? Souhaite-tu le lire?

LulaPapote

Publicités

5 commentaires sur “[CHRONIQUE] Je m’appelle Budo

  1. Il me fait très envie mais j’ai beaucoup de mal à le trouver en librairie ce qui est très dommage.
    Je trouve que l’histoire est très originale et le fait que ce soit du point de vue de Budo la rend encore plus particulière. Bref, hâte de découvrir ce livre 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s