[CHRONIQUE] Perfect world T1

Auteur: Rie Aruga / Editions: Akata / Pages: 167 / Genre: shojo

Résumé

« Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent. « 

chronique

Hey petit cactus! Comment ça va bien?

Aujourd’hui je te retrouve pour te parler d’un petit manga tout mignon qui me faisait envie depuis sa sortie, en particulier à cause du thème qu’il traite. En effet, il s’agit du premier tome de Perfect World de Rie Aruga, un manga qui parle du handicap physique.

Alors j’avais hâte de lire ce manga, parce qu’il avait l’air d’être le genre de manga tout doux tout mignon mais qui en même temps laisse passer un beau message de tolérance et pas manquer c’est exactement ça et pas que puisque l’on va suivre notre héroïne, Tsugumi Kawana, jeune femme de 26 ans qui retrouve Ayukawa, le garçon qu’elle aimait quand elle était au lycée, et qui est désormais dans un fauteuil suite à un accident.

Tout deux vont devoir collaborer dans un projet puisqu’elle travaille dans le design d’intérieur alors que lui est architecte. Ils vont donc se rapprocher pour le travail et Tsugumi va s’apercevoir qu’il se pourrait qu’elle ai des sentiments pour Ayukawa et se pose pas mal de questions à cause de son handicap et au début elle exprime clairement le fait que ce n’est pas possible pour elle de vivre avec une personne handicapée. Cependant, tout au long du roman, elle devient plus tolérante notamment à cause de ses sentiments qui grandissent pour Ayukawa alors que celui ci semble rejeter toute forme de relation amoureuse avec qui que ce soit.

Ainsi, on découvre deux personnages différents mais qui se complète assez bien notamment par leur travail. On a aussi une héroïne qui n’est pas parfaite puisque non tolérante au début, mais en même temps, cela relève le fait que le handicap peut être un frein pour une relation puisque cela effraie pas mal de gens. De plus, j’ai aimais l’évolution de Tsugumi même si Ayukawa n’est pas tellement réceptif parce qu’il n’a pas totalement accepté sa situation.

En bref, un bon petit manga qui change un peu des shojo « prout-prout » et que j’ai bien aimé et dont j’ai hâte de lire la suite.

N’hésites pas à me dire ce que tu en as pensé? Ou s’il te tente?

Des bisous et belles lectures à toi!

3 commentaires sur “[CHRONIQUE] Perfect world T1

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :