[CHRONIQUE] Quand la nuit devient jour

Quand la nuit devient jourquand la nuit devient jour

Auteur: Sophie Jomain

Editions: France loisirs

Pages: 238

Résumé

« On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà. La dépression. Ma faiblesse. Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début. J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois. Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée. »

chronique

Je tiens tout d’abord à remercie ma coupine Léana du blog ArkellanaBooks de m’avoir prêté ce livre qui a été un coup de cœur pour moi! 🙂

Alors dans ce livre nous suivons tout d’abord Camille dans sa jeunesse, son adolescence et nous sommes plongé dans sa vie de jeune fille qui n’estime pas mériter de vivre, qui passe par la boulimie, l’anorexie.. et qui se sent surtout incomprise et elle même ne comprends pas pourquoi elle est si malheureuse alors que son cadre familiale était sain et équilibré et qu’elle n’a jamais manqué de rien et subit aucune pression de ses parents.

On parcours ainsi toute sa vie jusqu’à ses 29 ans, ainsi on apprend qu’elle a fait des études de psychologie, elle est donc souvent en train de s’analyser sans parvenir à comprendre et à savoir comment faire pour se sortir de cette douleur.

Ses parents ont toujours été présent pour elle et tentent pas tout les moyens de l’aider, ils la placent dans des centres pour l’aider, passant par les psychothérapies, les médicaments en tout genre.. cependant Camille désespère, la douleur ne veut pas cesser de s’accroître en elle.

Ainsi, sa décision est prise elle qui est franco-belge, ira en Belgique afin de demander une euthanasie volontaire assistée. En effet, elle a déjà tenté de mettre fin à sa vie mais après deux échecs elle décide de faire ça « proprement » afin de ne pas laisser une mauvaise image de son corps à ses parents. Son dossier est méticuleusement analysé et la réponse tombe, Camille pourra bénéficier d’une euthanasie volontaire assistée quatre mois plus tard. Et c’est pendant les quatre derniers mois de sa vie que l’on va la suivre vers ce qu’elle appelle la délivrance, le début d’une nouvelle vie alors que celle ci s’achèvera.

Après l’avoir annoncer à ses parents, son père décide de lui payer son séjour dans un centre spécialisé où elle pourra vivre tranquillement ses derniers instants, cependant son père est persuader que ce centre pourrait être la solution et que peut être ils parviendront à sauver sa fille. Quant à sa mère elle préfère ne plus la voir. On est donc face à l’incompréhension que l’entourage peut avoir dans ces cas là. Camille se sent seule et compte les jours qui la sépare de la mort.

Cependant, dans ce centre elle va rencontrer Brigitte, une femme bienveillante qui va très vite devenir un pilier pour elle ainsi qu’un psychiatre qui va essayer de l’aider, non pas à guérir mais à vivre mieux ces derniers mois.

Enfin, j’ai adoré retrouvé la plume de Sophie Jomain que j’avais découvert et adoré avec la saga Les étoiles de Noss Head, sa plume est juste, réaliste, maîtrisée et addictive. Ici elle aborde un sujet avec beaucoup de réalisme et sans passer par la case « larmes » et pitié. Enfin, j’ai adoré la fin même si elle m’a surprise. Je ne peux que te recommander cette petite pépite, d’autant plus qu’il se lit assez rapidement et le sujet abordé est très intéressant!

1de53-coup2bde2bcoeur

LulaPapote

Publicités

Un commentaire sur « [CHRONIQUE] Quand la nuit devient jour »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s